Faire du HelpX en Australie

Qu’est-ce que le HelpX ? 

C’est d’abord un site permettant de mettre en relation des hôtes et des voyageurs, mais à l’heure actuelle, le nom « Helpx » est plus communément utilisé pour décrire le système d’échange que propose ce site. 

Le concept consiste à ce que le voyageur (ou helper) travaille quelques heures par jour pour son hôte, en échange d’un hébergement et de nourriture. Les hôtes demandent 4h de travail par jour en moyenne, ils peuvent demander plus ou moins et si c’est le cas il faut voir avec eux ce qu’ils proposent en échange. 

Il existe d’autres sites avec le même concept, tels que Wwoofing (plus orientés vers le travail en ferme biologiques), Workaway ou encore Helpstay  

 

 

Comment ça marche ? 

Si tu es intéressé, tu as juste à t’inscrire sur le site officiel Helpx.net, l’inscription est gratuite pour avoir un compte basique mais il est vivement conseillé de payer les 20€ nécessaires pour la création d’un compte premium qui durera 2 ans, ce qui permet de contacter les hôtes et de lire les avis des précédents helpers. Un seul compte peut servir pour un couple ou deux amis. 

 

Mes expériences :

 

PORT DOUGLAS – QUEENSLAND NORD 

 

Durée : 3 mois 

Travail demandé : 4 heures par jour 

Logement : chambre privée avec lit double et balcon dans une maison partagée avec d’autres helpers 

Nourriture : Une liste de course à donner chaque semaine avec les préférences de chacun  

 

Port Douglas

 

Nous sommes arrivés dans ce Helpx après avoir lu un article qui en vantait les mérites, et comme nous étions dans la région en attendant l’acceptation de mon second visa, nous avons décidé que ce serait un bon moyen de ne pas dépenser d’argent tout en faisant quelque-chose de nos journées. C’était notre première expérience et nous n’avions aucun avis sur notre profil mais nous avons été acceptés rapidement. 

A propos du travail, nous étions par équipe de 4 pour nettoyer des villas de luxe, étant un couple, nous étions en binôme dans une équipe, si tu viens avec un ami tu peux aussi préciser si vous voulez rester ensemble ou non. Ce Helpx était un peu spécial car plusieurs voyageurs y travaillaient en même temps, on pouvait être 16 (voire plus) répartis dans 2 maisons, ce qui est rarement le cas des Helpx « normaux » 

Durant nos jours de travail, nous devions préparer les draps et serviettes pour chaque maison, en comptant combien de lits et de salles de bain comportait la villa qui nous était attribuée pour ce jour, ensuite nous allions sur place pour changer les draps, faire les lits, nettoyer les salles de bains et les vitres, remettre en ordre les meubles parfois déplacés, les transats, les coussins, passer l’aspirateur et la serpillière, enrouler et plier les serviettes, déposer les savons et shampoings, gratter les barbecues, rien d’extraordinaire si ce n’est qu’une villa peut comporter jusqu’à 6 salles de bain. 

Nos heures de travail n’étaient pas les mêmes chaque jour, tout dépendait du planning, parfois nous commencions à 8h, parfois à 11h. Une fois sur place, chacun débute par ce qu’il veut, il n’y a pas de tâches attribuées spécifiquement mais si l’un préfère faire les lits et l’autre nettoyer les vitres, ils s’arrangent, et tout doit être propre en 4 heures et prêt à recevoir les clients. Selon la taille des villas et la saleté laissée par les clients précédents, parfois une équipe de 3 personnes suffira à tout nettoyer en 3h, alors que dans certains cas, il faudra du renfort et 7 personnes ne seront pas de trop. 

 

 

Une fois que tout est propre, nous rentrons à la maison pour un après-midi libre, à se baigner dans la piscine de l’une des maisons où nous logeons, ou bien à visiter les alentours (forêts, cascades, rivières ou plages) 

Le soir nous mangeons avec les autres helpers de notre maison, ceux qui sont doués en cuisine préparent le repas commun, tandis que les autres s’occupent de maintenir la propreté de la maison durant la semaine. 

Et une fois par semaine, tous les helpers sont invités chez les hôtes pour un repas à une grande table, selon les semaines on peut être 7 ou 20 à table, et là aussi, ceux qui sont doués en cuisine sont souvent amenés à aider à la préparation. 

 

Nous sommes restés 3 mois à cet endroit, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer, l’environnement état très relaxant, le fait d’habiter à 100m de la plage aidant sûrement! L’un des points forts de ce Helpx fût indéniablement le fait de travailler avec d’autres voyageurs, français ou étrangers, l’expérience n’aurait pas été la même sans tous ceux que nous avons rencontrés durant ce séjour. 

 

 

HOBART – TASMANIE 

 

Durée : 10 jours 

Travail demandé : 4 heures au début, puis c’est passé à 1 ou 2h max 

Logement : Un studio avec cuisine, salon, salle de bain et chambre pour nous seuls  

Nourriture : Tout ce qu’on voulait, dans la limite du raisonnable 

 

Fossil cove

 

Deuxième expérience, très différente de la première, nous devions nous occuper d’un jardin, principalement défricher l’arrière de la maison pas entretenu depuis plusieurs mois, jeter les vieux objets entassés, tailler les buissons, enlever les mauvaises herbes, bêcher la terre, déposer de l’engrais et rendre le tout prêt pour que notre hôte (Lesley) puisse y planter ce qu’elle veut par la suite. Les premiers jours furent difficiles car très physiques mais Lesley nous le rendait bien, avec un studio rien que pour nous et nous gâtait avec de la nourriture qu’elle achetait en plus sans qu’on lui demande  

Durant notre temps libre, Lesley nous a montré le Mount Wellington et sa vue sur Hobart, Fossil Cove, une crique où l’on peut voir des fossiles dans la roche, et elle nous a aussi montré où admirer des aurores boréales! 

Autant dire qu’on aurait bien aimé rester plus longtemps en Tasmanie. 

 

 

CERVANTES – CÔTE OUEST  

 

Durée : 3 semaines 

Travail demandé : 4 heures 

Logement : Une chambre privée avec lit double dans une auberge  

Nourriture : Non-comprise 

 

Le désert des Pinnacles

 

Pour ce Helpx, nous avions accepté de travailler 4 heures sans être nourris car nous avions des économies et nous ne pensions pas rester si longtemps. Il est avéré que nous avons fini par rester 1 mois, que la nourriture était beaucoup plus chère que dans les supermarchés de grandes villes et qu’il fallait une voiture pour y aller, donc si c’était à refaire nous en choisirions un autre, rien que pour ce détail, qui a fini par nous coûter pas mal. 

Sinon, au niveau du travail, c’était très simple, faire les lits des chambres libérées le matin-même, nettoyer la cuisine et les douches, en étant deux à travailler c’était fini en 3 heures. 

Cervantes étant perdu au milieu de rien, à 200km de Perth, il n’y a pas grand-chose à faire aux alentours, surtout sans voiture, mais nous avons quand même pu nous joindre à un tour des Pinnacles, et faire un saut en parachute à Jurien Bay.  

Les hôtes étaient très gentils, mais occupés à gérer leur auberge, nous n’avons pas eu l’occasion de partager de vrais moments avec eux comme nous l’avons fait avec Lesley. 

Pour conclure, je dirais que nous aurions sans doute plus profité de cet endroit si nous avions eu notre propre voiture, et que nous étions restés 10 jours grand max 

 

 

DUNDEE BEACH – NORD AUSTRALIE 

 

Durée : 3 semaines 

Travail demandé : 4 heures 

Logement : Une chambre privée avec lit double  

Nourriture : Tout ce qui était dans le frigo 

 

Dundee beach

 

Durant notre dernier Helpx, nous travaillions pour une entreprise qui organise des séjours avec excursions de pêche en pleine mer pour des petits groupes de touristes. 

Nous avions plusieurs tâches, principalement réaménager le jardin en construction, comme à Hobart, mais aussi quelques heures à faire les lits, passer l’aspirateur ou préparer les lunch box des clients pour le lendemain. Le jardinage était difficile surtout à cause du soleil et de la chaleur qu’il faisait, mais le reste de notre travail était plutôt facile. 

Notre emploi du temps n’était pas défini, nous demandions la veille pour le lendemain ce qui devait être fait et à quelle heure nous devions commencer. 

Nous avons partagé de bons moments avec nos hôtes, ils nous laissaient beaucoup de jours off pour visiter Darwin et les parcs nationaux aux alentours, ils nous ont même envoyé pêcher en mer pendant une journée et nous ont emmené faire un tour en quad le long des plages désertes. 

En 3 semaines nous avons eu assez de temps pour connaître nos hôtes tout en visitant durant notre temps libre, si c’était à refaire, je referais exactement la même chose! 

 

 

Conseils pour une bonne expérience  

 

Si tu as toi aussi envie de tester le Helpx  ou n’importe quel autre site avec le même concept d’échange, voici quelques conseils pour éviter de tomber sur de mauvaises surprises : 

 

  • Définir tes critères  

Lorsque tu créés ton profil, une fois que tu as remplis ta description et mis une photo, tu peux commencer à chercher ton prochain hôte, et là tu vas te retrouver face à une longue liste avec plein de descriptions et de photos de partout. Pour faire une première sélection, assure-toi de savoir ce que tu recherches chez ton hôte, et d’avoir un ordre d’idée de tes dates de séjour. Est-ce qu’un hôte avec des enfants ça te plait, ou non ? Est-ce que les animaux domestiques te dérangent ? Est-ce qu’un hôte situé à 1h en bus de la ville qui t’intéresse c’est vraiment pratique ? 

 

  • Qu’est-ce que l’hôte attend de moi ?

Une fois que tu penses avoir trouvé un hôte, envoie un email et n’hésite pas à poser toutes les questions que tu as en tête et qui ne sont pas écrites dans sa description. Mieux vaut en poser trop que pas assez. Les choses principales que tu dois savoir sont quelles tâches te seront attribuées ? Si l’hôte te répond quelque-chose de vague comme « de l’aide dans la maison », demande des précisions. Combien d’heures par semaine ? Là tout dépend du site et de l’hôte en question, si tu penses que le type de travail et le nombre d’heures sont beaucoup trop pour toi, cherche quelqu’un d’autre. Parle aussi des jours off, les jours de repos, parfois c’est les week-ends, parfois des jours en semaine. Demande si tu peux déplacer tes jours off pour une visite ou une activité en particulier. 

 

  • Qu’est-ce que j’ai en échange ?

N’aie pas peur de demander ce que l’hôte propose en échange, si l’hébergement sera plutôt une caravane dans un jardin ou un studio avec cuisine, s’il y a des photos de l’hébergement c’est encore mieux! Et à propos de la nourriture, est-ce que l’hôte t’achètera ce que tu demandes, ou est-ce que tu pourras te servir dans son frigo ? Est-ce que les repas se font ensemble ou est-ce qu’il préfère que tu sois autonome de ce côté-là ? Est-ce qu’il est d’accord avec certains aliments, si tu as des préférences ou un régime spécifique ? 

Certains hôtes passent tout leur temps avec les voyageurs alors que d’autres préféreront qu’ils sachent s’occuper seuls. 

 

  • Lire les avis et commentaires

Il y a besoin du compte premium pour les voir, mais ce sont de très bons indicateurs de qualité, car les avis sont écrits par des gens différents, souvent de plusieurs nationalités et ils ne jugent pas seulement si l’hôte est 1* ou 5* mais ils décrivent aussi souvent leur séjour, ce qu’ils ont fait, si leur séjour en entier s’est passé comme prévu ou non. Comme les hôtes peuvent répondre, il est aussi intéressant de lire les réponses, surtout sous les commentaires négatifs, car on comprend rapidement pourquoi cela s’est mal passé entre deux personnes, et que c’est rarement la faute d’une seule des deux.  

 

Pour conclure, le Helpx est selon moi une expérience à tester, qui peut s’avérer très positive si l’on choisi bien son hôte et qu’on sait exactement à quoi s’attendre en arrivant. Bien sûr on peut toujours avoir des surprises une fois sur place, mais c’est rare, et si ça t’arrive, n’hésite pas à en parler avec ton hôte ou à partir dès que possible si le dialogue est vain. C’est d’autant plus intéressant en Australie, car cela donne l’occasion de découvrir des endroits où l’on aurait jamais pu dormir étant donné l’absence d’hôtels dans tous les recoins du pays.

Cet article a 5 commentaires

    1. Merci, contente que ça te plaise. 🙂

  1. Super article merci 🙂
    Je me demandais quel type de visa il faut pour faire du helpx ?
    Et aussi si tu as vu beaucoup de serpents / araignées quand tu travaillais dans un jardin en Tasmanie ? J’aimerais beaucoup faire ça mais j’ai la trouille ! Merci d’avance !!!

    1. Salut Camille, tout d’abord merci 🙂
      Pour le visa, certains disent qu’on doit avoir un visa travail type WHV, d’autres pensent qu’avoir un visa tourist est autorisé. Le gouvernement Australien précise juste qu’il est illégal de travailler avec un visa tourist ( ex: ici ) mais je ne sais pas s’ils considèrent le HelpX comme un travail, j’aurais tendance à dire non vu qu’il n’y a pas de rémunération mais jusqu’en 2015 il était encore possible de valider un second visa grâce au Helpx et Wwoofing.

      Il est écrit ici et ici qu’il est possible de faire du volontariat avec un visa tourist si le tourisme est la raison principale de ton voyage et le volontariat qu’une activité secondaire.

      Le site HelpX n’a pas vraiment de réponse claire non plus, je pense que le mieux à faire est de contacter des hôtes et de leur demander, ils seront sans doute plus à même de te renseigner et de contacter le gouvernement en cas de doute.

      Sinon, à propos des araignées et serpents, je ne me souviens pas en avoir vu en Tasmanie, et dans le reste de l’Australie j’ai dû croiser 3/4 serpents et une dizaine d’araignées en 2 ans là-bas, donc ça va. C’est moins pire qu’on se l’imagine, on ne croise pas de serpents tous les jours, ça ne m’a vraiment pas marqué, il y a juste quelques habitudes à prendre comme ne pas marcher en tongs dans les hautes herbes ou rester sur les chemins la nuit avec une lampe torche si possible, mais c’est tout.

      Envoie-moi un email si tu veux en discuter, avant que j’écrive un roman 😀

  2. Merci beaucoup pour toutes ces infos 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu